Support RP Digital

Comment rebondir face à une crise

Dans Startup SAFARI Virtual Experience, Ondrej SVOBODA a donné la parole à Mathilde Mignon, fondatrice de RP Digital, une agence de communication digitale spécialisé dans le tourisme. Ils ont discuté de la manière dont RP Digital a fait face à la crise de la COVID.

Voici un résumé de leur entretien. Toutefois vous pouvez visionner la vidéo grâce au lien disponible en bas de l’article.

Le secteur du tourisme

Comment rebondir face à une crise comme RP Digital

Ce secteur connait toujours des turbulences internationales. Cela oblige les entreprises à s’adapter régulièrement. Le 11 septembre en est le bon exemple. Durant plusieurs années il a empêché le déplacement de plusieurs voyageurs car ils avaient peur. Les catastrophes naturelles sont aussi de la partie notamment l’éruption du volcan islandais Eyjafjallajökull en 2010. Les fumées perturbèrent le trafic aérien, annulant plus de 100 000 vols.

La COVID est aussi l’une de ces crises mais d’un autre niveau car il dure depuis un an et a une ampleur internationale.

L’impact de la crise

Pour RP Digital, l’annonce du premier confinement en mars 2020 a été annonciateur de perte. Mathilde et sa collègue ont perdu des clients, du temps et ont eu du travail supplémentaire.

La première conséquence est la perte des clients. Deux d’entre eux ont décidé de rompre le contrat notamment, un client avec lequel elles travaillaient depuis trois ans.

Il y avait une catégorie de clients qui restaient et qui voulaient tout miser sur la communication. Ils ne voulaient pas se faire oublier des voyageurs durant cette période de non voyage. Alors pour se faire, RP Digital devait redoubler de créativité pour leur permettre de rester visible. C’est ainsi qu’elles ont organisé des « Apéro Zoom » avec les fans des clients. La conséquence est que les tâches basiques étaient devenus chronophages en raison du surplus de recherche de créativité.

Et enfin, d’autres clients ont gardé leur relation avec RP Digital mais ils ne voulaient pas communiquer tant que la situation n’avançait pas. C’est une complication car il faut mettre en attente les journalistes et les fans des réseaux sociaux qui veulent des infos.

Des vagues d’optimisme

Après le premier confinement en France, arrivait l’été. Avec cette saison, les professionnels avaient de l’espoir en une éventuelle reprise et un tourisme post COVID. Ils espéraient avoir un tourisme plus durable et différent. C’était le nouvel axe de communication sur lequel ils ont communiqué. Mais à l’automne, vient un deuxième confinement qui mis en quarantaine l’espoir d’une reprise normale. C’était une deuxième salve de clients qui stoppaient ou mettaient en suspend leur contrat.

Mais en janvier 2021 renaît l’espoir. Cette vague d’optimise se base sur le fait de la nouvelle année et l’arrivée des vaccins. Alors revient sur la table ce tourisme post COVID mais une fois de plus étouffé par un troisième confinement. C’est le quotidien des professionnels de ce secteur qui connaissent des hauts et des bas au gré de l’actualité. Ils s’adaptent.

Le rebond

Le tourisme post COVID viendra un jour mais en attendant il faut bien trouver autre chose. Il faut rebondir. N’ayant plus de visibilité à court ni moyen terme, RP Digital a commencé à prospecter dans le secteur de l’environnement écologique. C’est ainsi qu’elle a conclu un contrat avec une entreprise de lessive écologique. Elle s’est concentrée sur son cœur de cible mais également étendu son horizon sur de nouveau secteur.

Cette situation leur a également permis de se recentrer sur elles même et de réfléchir à leurs valeurs. Elles cherchent à avoir une cohérence dans ce qu’elles font.

Le rebond passe aussi par l’utilisation de nouvelle technologie. Comme à la manière de Startup SAFARI qui s’est tenu dans un monde virtuel en 3D, RP Digital a découvert et utiliser la plateforme zoom d’une manière professionnel. Elles ont également innové en proposant alors des podcasts sur le voyage à leurs clients. Elles ont aussi investi le nouveau réseau social Clubhouse afin d’être à la page.

Et enfin, le rebond c’est aussi la collaboration et la création de nouvelles offres. C’est ce que Mathilde a entreprise avec une consœur de la communication. Elles ont associé leur spécialité : le tourisme pour Mathilde et le sport pour sa consœur. Elles ont créé une offre sur le tourisme sportif à destination des collectivités locales pour leur permettre de mettre en avant leur territoire pour les jeux olympiques 2024.

Des aides et accompagnements publics

Comme beaucoup d’entreprise, RP Digital a fait appel au dispositif d’activité partielle. Etant une agence constitué de deux collaboratrices, la collègue de Mathilde s’est mise en activité partielle depuis un an, alternant travail à plein temps et à mi temps. Cela permet de maintenir son emploi.

RP Digital a ensuite fait appel à des PGE (Prêt Garanti par l’Etat) pour pouvoir éponger les problèmes financiers. Cependant la situation reste compliquée car ce sont malgré tout des prêts qu’il faudra rembourser. De plus, l’agence est considérée par l’état comme une petite entreprise qui n’a pas assez perdu pour être aidée et pourtant elles ont trop perdu pour être en bonne santé financière.

Les prévisions pour l’été 2021

Le tourisme français pourrait reprendre des couleurs car les français voyageront dans leur propre pays. Mais le tourisme à l’étranger semble plus compliqué à prévoir car tout le monde n’est pas encore vacciné et certains pays comme les Etats Unis demeurent fermés au monde.

En attendant, l’agence reporte ses plans de communication et se prépare à reprendre de l’activité aussitôt que la situation se débloquera.

Quelques conseils pour les jeunes professionnels

Dans la communication, il faut toujours être à l’affût des nouveautés, des innovations et des dernières nouvelles technologiques. C’est ce que l’agence a eu à faire avec zoom et Clubhouse. Il faut aussi participer à des évènements et aux salons pour se construire un réseaux et se former. Avec la problématique du confinement, Mathilde a découvert les webinaire et les évènements en ligne tel que Startup SAFARI.

Pour le tourisme, les jeunes professionnels ont besoin de s’intéresser au tourisme de demain et au tourisme durable. Il y a énormément d’évènements sur ce sujet qu’il faut suivre.

Il faut aussi voir large durant sa veille et ne pas rester que dans son domaine. C’est pourquoi Mathilde regarde les comptes sociaux d’entreprises dans d’autres secteurs complètement différents. Elle y trouve alors de bonne pratique qu’elle peut reproduire dans son domaine.

Voici le lien de la vidéo.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email