Support Foxar

La réalité augmentée pour l’éducation

Sur la scène Learn, Louis Jeannin et Clémence Rougeot de la startup Foxar nous ont présenté leur entreprise. A l’origine du projet, il fallait trouver quelque chose d’utile aux jeunes pour comprendre plus facilement le monde qui les entoure. Il fallait aussi aider les élèves en difficulté scolaire. L’idée était d’apporter du contenu pour les outils numériques des établissements.

Cet article est une retranscription de leur passage, et vous avez la possibilité de suivre le replay vidéo avec le lien disponible en bas de page.

Foxar

Cette startup est née en 2018 de Nicolas Caligiuri et Louis Jeannin. Ils ont lancé le projet après avoir fini leur master de recherche en réalité augmentée. Clémence Rougeot rejoindra l’aventure en faisant un stage durant son master. Elle étudie la psychologie cognitive et est responsable de tester l’effet de la réalité augmentée sur l’apprentissage.

Foxar, c’est une startup comparable à « c’est pas sorcier« . Ce sont des pros des maquettes, pour expliquer des phénomènes scientifiques aux enfants. Foxar fait la même chose mais avec des maquettes virtuelles.

Ils ont fait le choix de la réalité augmentée car cela permet de visualiser des objets et des concepts de façon intuitive et active. On peut croiser, poser, explorer et tourner autour des objets.

La mise en pratique de Foxar

Les conversions en réalité augmentée

Tous ces outils pourront être utilisés par les enseignants mais de quelle manière le feront-ils ? Ils ont beaucoup discuté avec les enseignants avant de débuter Foxar. L’idée était de leur permettre d’utiliser ces outils comme ils le souhaitent à tous moments des séquences pédagogiques ; TP, TD, CM, travaux de groupe etc. La première mise en situation réelle date de deux ans, en mai 2019. Ils ont mis en place des maquettes pédagogiques qui peuvent aider les élèves à répondre à des questions.

Voici l’exercice réalisé :

A gauche, on a des voitures fixes. A droite, la maquette pédagogique présentée en 3D montre les différences de vitesses des voitures. Les élèves se sont rapidement adaptés et ont réussi l’exercice. Ils l’ont trouvé plus facile à comprendre avec la maquette 3D.

Le deuxième lien de construction, est un lien essentiel avec la recherche, notamment la recherche publique. Ce lien est essentiel parce que ce n’est pas possible de déployer un outil lié à l’éducation sans vraiment le tester. C’est pour cela qu’il est important de tester afin de voir si cela fonctionne bien et ne génère pas trop de charges mentales.

Par ce graphique, on peut voir la plus-value moyenne des élèves qui sont à l’aise et les élèves qui sont moins à l’aise avec leurs outils utilisés. Finalement, la réalité augmentée semble être l’outil grâce auquel les élèves ont moins de difficultés.

La formation professionnelle

Foxar fonctionne aujourd’hui grâce à des prestations pour la formation professionnelle. Ils réalisent le même type de maquette pédagogique pour des industriels et pour des adultes.

L’une des prestations en cours de réalisation concerne une mutualité française. L’idée est de développer des maquettes pédagogiques en rapport avec la prévention pour la santé environnementale. Il s’agit de la création d’une petite salle de bain.

Finalement, la startup est en train de se développer et veut travailler plutôt sur des sujets industriels, chimiques qui s’adressent principalement aux adultes.

Voici le lien de la vidéo de leur passage.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email